Tendance Food 2021

Tendances Alimentaires en 2021

4 minutes
Mathilda

 

Après une année 2020 très difficile pour tous, nous avons demandé à nos utilisateurs et aux professionnels du secteur de quelle façon leur consommation avait évolué, pour identifier les grandes tendances de la restauration en 2021. 

Plus de 55% des Suisses* pensent que le Covid a eu un impact sur la façon dont ils se nourrissent. Les Chefs ont adapté leur cuisine et leurs menus en plus de s’intéresser davantage au digital dans un contexte de contacts humains restreints. Les consommateurs sont eux aussi restés mobilisés, sollicitant de plus en plus les services de vente à emporter.

Nous avons également remarqué un intérêt plus poussé pour les questions d’éco-responsabilité. Autant de sujets que TheFork a identifiés comme des tendances fortes et changements de mode de consommation pour 2021 grâce à une étude menée à travers l’Europe et auprès de 1307 utilisateurs et 91 restaurants en Suisse*.

 

Cuisine maison ou restaurant ?

L'état d‘urgence sanitaire et le confinement ont fait croître le temps passé en cuisine. La tendance au « fait maison » devrait se poursuivre en 2021, puisque 54% des personnes interrogées pensent qu'elles conserveront cette habitude.

Toutefois, les sorties au restaurant restent irremplaçables et sont ancrées dans le quotidien des Suisses. Elles demeurent le symbole d'une volonté de se retrouver et de partager ensemble des expériences gastronomiques. D’ailleurs, la fréquentation des restaurants arrive en tête parmi les activités qui ont le plus manquées durant cette pandémie : c’est le cas pour 86% d’entre eux, avant même de pouvoir rencontrer leurs amis et leurs familles (79%).  En effet, dès le mois de juin, le taux des réservations a connu une forte croissance en Suisse en comparaison à l’année 2019 et ce jusqu’à la seconde fermeture en novembre.  On note notamment un pic des réservations à la rentrée avec une croissance de 36% en septembre 2020 par rapport à la même période en 2019**.

Il en va de même pour la pause midi :  si la généralisation du télétravail en 2020 a vu de nombreux consommateurs préparer eux-mêmes leur repas, seuls 10 % des travailleurs à domicile disent vouloir continuer à le faire, tandis que 17 % sont impatients de retourner au restaurant pour la pause midi.

En 2021, le retour au restaurant sera légèrement différent, avec un consommateur plus exigeant. Effectivement, 41% des répondants prendront note des mesures de sécurité au restaurant avant de réserver, 37% privilégieront les terrasses et 1/3 réserveront plus souvent en ligne. Concernant le budget, l'impact est limité : 21% feront plus attention à leurs dépenses au restaurant.

Digitalisation croissante du secteur de la restauration

La crise sanitaire a souligné l'importance du numérique dans un contexte mondial où les relations physiques doivent être limitées. De la recherche d'informations à la réservation d'un restaurant, en passant par le partage d'expériences sur les réseaux sociaux et la rédaction d'avis, le secteur de la restauration s’est digitalisé à chaque étape de la chaîne : on sait par exemple que 88 % des consommateurs consultent un avis en ligne avant de choisir un restaurant*.

Depuis le début de la pandémie, 55% des personnes interrogées utilisent davantage les services numériques au quotidien. Côté restaurateurs, 60% d'entre eux estiment que les outils numériques les ont aidés pendant la crise et 93% continueront à les utiliser même après la crise. La réservation en ligne (64%), le paiement en ligne (84%) et le menu en ligne (53%) sont les outils les plus plébiscités. Ils permettent aux restaurants de rationaliser leur organisation et leurs processus, de gérer plus facilement les problèmes d'éloignement, d'informer les consommateurs et de rester en contact en plus de les rassurer sur le respect des protocoles. Ainsi, 69% des restaurants déclarent utiliser davantage les canaux digitaux pour garder le lien avec leurs clients.

Les choix éco-responsables prennent une place plus importante dans nos assiettes

Cette crise a contribué à mettre davantage en évidence l'importance des questions environnementales. Le ralentissement forcé des activités humaines a permis d'améliorer la qualité de l'air dans de nombreuses villes avec une réduction de la pollution de l'eau dans différentes parties du monde. Aussi, la consommation de viande a diminué pour la deuxième année consécutive*.

L'alimentation est un puissant levier pour agir en faveur de la planète puisque 26% des gaz à effet de serre sont dus à la façon de se nourrir***. 2/3 des personnes interrogées accordent plus d'attention à leur approvisionnement et à la qualité de leur nourriture (durable, biologique...) et 30 % ont changé de fournisseur d'aliments pendant la pandémie pour des denrées plus durables. Cette prise de conscience touche également les restaurateurs. En effet, 73% d’entre eux sont plus attentifs au gaspillage alimentaire. Ils sont 61 % à être plus attentifs à l'origine de leurs produits et 26% ont déjà franchi le pas en changeant de fournisseur pour des options plus éco-responsables.

*Etude interne réalisée en décembre 2020 auprès de 1301 utilisateurs de TheFork et 91 restaurants partenaires en Suisse

**Données internes. Evolution des réservations nettes entre septembre 2019 et septembre
2020

 

***Food and Agriculture Organization 2020

 

Click to share
Copy the link